Les gorges du fleuve Manambolo et le Tsingy de Bemaraha

Les gorges du fleuve Manambolo et le Tsingy de Bemaraha

Le fleuve Manambolo représente un circuit touristique propice à la pratique du canoë et à son issu, à l’escalade au-dessus des formations karstiques du Tsingy de Bemaraha. La descente des gorges du fleuve présentera des paysages uniques avec des faune et flore endémiques au site ou à la région.

La descente du fleuve de Manambolo, dans le sud-ouest du territoire malgache est tout particulièrement conseillée à ceux qui apprécient les voyages de découverte sur l’île de Madagascar. Sur ce fleuve qui fait 370 km de long, les visiteurs seront enclin à découvrir plusieurs types de paysages aussi impressionnants les uns que les autres, se diversifiant dans leur unicité. Le parcours a commencé depuis la capitale pour rejoindre plusieurs localités en direction d’Ankavandra où l’aventure pour la descende des gorges du fleuve débutera. La descente se fait en canoë ou en pirogue traditionnelle et ravira les adeptes de ce sport. Le fleuve est très calme et ne présente pas de rapide.

Le périple commence dans la région du Bongolava où le fleuve de Manambolo prend sa source. Tout au long du cours d’eau, l’on découvrira les formes des falaises isolées et des talus abrupts qu’il aura façonnés au fil du temps. Il est également à l’origine de plusieurs grottes où l’eau et la pierre ont constitué, dans certains endroits, des environnements propices à la vie. La grotte de la Glotte a notamment été un abri pour les Vazimba. D’autres paysages plus impressionnants sont retrouvés dans ces abris de fortune. Certaines de ces cavités naturelles abritent des inscriptions et images de zébus, signe du passage déjà ancestral de l’homme. Au niveau de la partie superficielle des formations calcaires se présentent une végétation quelquefois unique à la région.

Arrivée à Andadony, la découverte se poursuit par l’escalade au-dessus des Tsingy de Bemaraha. Ce paysage de canyon karstique unique s’étend sur une grande partie de cette aire protégée malgache de 15 000 ha de surface total. C’est le plus grand site touristique de l’ile. Il se démarque par un biotope naturel spécifique à la région occidentale de Madagascar notamment dans ses forêts primaires. La faune y est pour la plupart endémique. On y retrouve notamment le lémurien Avahi Cleesei, une espèce endémique au site ou encore le Lemuridae et l’Hapalemur qui représentent la faune régionale endémique.